Éperviers Seniors

Elim Mondial 2022 (J5) : Le guet-apens du Togo déjoué par le Sénégal

Le Togo était à ça d’obtenir sa première victoire à domicile. Les Eperviers du Togo ont raté l’occasion, ce jeudi 11 novembre 2021, de faire subir aux Lions de la Terenga, leur première défaite des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Au stade de Kégué, les hommes de Paulo Jorge Rebelo Duarte pensaient obtenir leur première victoire à domicile depuis belle lurette mais ceux d’Aliou Cissé ont su réagir au moment opportun pour arracher le nul (1-1) en toute fin de rencontre.

C’était un guet-apens bien fignolé par la bande à Paulo Jorge Rebelo Duarte devant le Sénégal, première nation africaine. Pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022, les Eperviers du Togo ont réussi à inquiéter les Lions de la Terenga durant la partie obligeant même les visiteurs à la faute. Sur un amour de centre de Placca Fessou Même Euloge qui s’y est pris par deux fois, Nane Richard sur une tête décroisée va tromper la vigilance d’Edouard Mendy, le goal sénégalais, peu avant la pause (45+1). Piqués dans leurs amours propres et butant sur un bloc bas des locaux, les hommes d’Aliou Cissé vont réussir à revenir dans la partie, aussi dans les derniers instants, sur un moment de décontraction de l’équipe togolaise. Œuvre de Diallo Habibou (90+3).

(Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal)

« Je tenais à féliciter mes joueurs sur cette deuxième période où ils ont montré de la détermination, beaucoup de caractère. Ils n’ont pas abdiqué, ils ont continué à jouer, malgré le fait qu’on perdait 1-0. On avait l’occasion de marquer sur les 15 premières minutes et là le match aurait pu être autrement. Au niveau de l’engagement, l’agressivité de l’équipe togolaise nous a mis dans l’inconfort », a analysé Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal.

Certes, le Sénégal n’a pas encore perdu dans ces éliminatoires mais on retiendra une grosse envie et une volonté dédoublée des Eperviers du Togo à en découdre avec l’ogre sénégalais. Avec pour ambition de gagner le match, Duarte, remonté contre les propos blessants de l’adversaire avant le match et ne s’étant pas présenté en conférence de presse d’après-match, a failli réussir sa mission. Le Portugais s’est fait représenter par le Team Manager.

(Serges Akakpo, Team Media, à gauche et Djene Dakonam, capitaine des Eperviers à droite)

« Il est parfait ce match. On a commencé avec le Sénégal, on joue le même adversaire à nouveau. A l’aller, on manquait de beaucoup de choses. On n’était pas prêt physiquement et il y avait une grosse différence. Ce soir, on a réussi à faire jeu égal avec le Sénégal, tout simplement. Je dirai même plus qu’on a mieux jouer qu’eux. On aurait préféré repartir avec la victoire mais dans la progression de l’équipe et le travail qu’on a entamé, c’est plutôt positif en deux mois », a expliqué Serges Akakpo, avant de ressortir la situation qui a amené le but égaliseur de Diallo.

« Quand on a pris le but, on a fait un petit bilan avec les autres joueurs et le staff sur le banc. On était tous unanimes. La première erreur, c’est qu’on n’a pas fini l’action. Quand David fait la passe à Thibault, il aurait dû frapper. Le ballon aurait pu sortir en 6 mètres, contré ou on aurait pu obtenir un corner. La deuxième erreur, c’est que Franco Atchou aurait dû peut-être faire une faute puisqu’il n’avait pas de carton jaune ou sous la menace d’une suspension de match face à la Namibie. Et la troisième erreur, peut-être est que le gardien n’aurait pas dû sortir à ce moment-là. Mais quand je revois l’action, c’est vrai que la couverture n’était pas non plus bonne donc il a estimé à ce moment-là de sortir », a détaillé l’ancien capitaine des Eperviers du Togo.

Un choix non judicieux qui a coûté une victoire méritée au Togo bien lancé dans son opération reconstruction qui met en œuvre, comme l’a écrit Dame Lidi Bessi-Kama dans sa note aux Eperviers, « le triptyque rassemblement-humilité-abnégation ». Cap sur la Namibie à Johannesburg pour la dernière journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page