Éperviers Seniors

Sénégal – Togo (Elim CM 2022) : L’enthousiasme décuplé de Guy Akpovi  

Aux côtés de l’équipe nationale masculine togolaise depuis son voyage sur Thiès en vue du début des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022, le président de la Fédération Togolaise de Football (FTF) ressent les vibrations du nouvel élan enclenché. Le Colonel Guy Kossi Gbezondey Akpovi est gonflé à bloc derrière le groupe de Paulo Jorge Rebelo Duarte qui doit affronter le Sénégal ce mercredi 1er septembre 2022.

Personne ne manque à l’appel, depuis l’arrivée de Djene Dakonam ce lundi à Thiès en provenance de l’Espagne. Le capitaine des Eperviers du Togo a rejoint ses partenaires pour peaufiner les derniers réglages avant le premier match du Togo contre le Sénégal dans le cadre des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Egalement présent à Thiès le président de la faîtière du football national a ressenti une dynamique positive au sein du groupe togolais.

« Si je suis venu, dès le premier jour, avec l’équipe, c’est pour voir comment les choses s’organisent. J’ai vu que la discipline y est en plus d’une bonne cohésion entre les éléments. J’espère aussi que le coach va retrouver toute sa troupe pour mettre en place sa stratégie », a d’abord déclaré le président de la FTF, avant de se prononcer sur le premier match crucial du Togo face à l’ogre sénégalais.

« Tout le monde est conscient de la portée de ce match. Nous savons que nous avons un adversaire de taille et qu’il faut travailler pour peut-être limiter les dégâts et pourquoi ne pas gagner. Nous ne sommes pas une petite équipe et j’espère qu’avec l’aide de Dieu et l’effort de tout un chacun, on peut arriver à bout », a souhaité le Colonel.

L’état de forme des joueurs ne semble pas inquiéter le sélectionneur des Eperviers qui prévoit des astuces pour être justement prêt pour le match de ce mercredi.

« On gère physiquement. Chaque joueur vient d’un championnat différent. On récupère les joueurs avec du travail tactique, sectoriel et beaucoup d’informations dont ils ont besoin pour le match », s’est montré rassurant Paulo Duarte.

Il est donc prévu deux séances d’entraînement ponctuées par un match où la conservation de balle, le travail offensif et défensif, vélocité, réaction et adaptation du terrain de jeu seront maximisés. Pour devoir de mémoire, le Sénégal aura à cœur de battre le Togo pour briser le signe indien. Les rapaces togolais ayant empêché les Lions de la Terenga de se qualifier pour la coupe du monde 2006, c’est resté entre la gorge du sélectionneur sénégalais, Aliou Cissé qui était joueur en ce moment-là.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page