Autres sports

Togo – Athlétisme : Une vingtaine d’entraîneurs certifiés au niveau 1

24 entraîneurs dont 3 femmes, se sont faits former au Système de formation et de certification des entraîneurs (SFCE). Un stage de formation des entraîneurs niveau 1 World Athletics qui s’est déroulé du 6 au 17 décembre 2021 avec une grande particularité.

En vue de rehausser le niveau actuel des entraîneurs en Athlétisme, la Fédération Togolaise d’Athlétisme (FTA) a organisé un stage de formation à l’endroit de 24 participants issus de différentes ligues. Au bout de 12 jours, la grande satisfaction pour les initiateurs vient du fait que sur 23 ont réussi ce premier stage d’une série de formation à venir en collaboration avec le ministère des sports et des loisirs et la World Athletics.

« Nous avons développé en théorie et en pratique sur le terrain, les courses, les sauts et les lancés qui sont vraiment les familles d’épreuves pour l’athlétisme. A côté, nous avons développé la planification de l’entraînement. Ils (les stagiaires) auront à leurs charges des athlètes très jeunes et nous leurs avions également appris à entraîner », a d’abord expliqué Balikissou Tchakondo, experte et directrice de cette formation, avant de revenir sur le cas d’école qui a séduit tout au long de ces 12 jours de formation.

Ateyo Abiré, nouvelle nourrisse parmi les entraîneurs a crevé l’écran de par son dévouement et sa force tranquille à réussir ce test. Sa présence n’est pas passée inaperçue au cours de cette formation.

« Souvent, les femmes pensent que c’est parce qu’elles sont mariées qu’elles ne peuvent pas faire d’activités sportives mais cette Dame est nourrisse. Elle a pu braver ça et aller au-delà des exigences d’une femme pour pourvoir venir à bout de cette formation. Elle a dû faire des efforts surhumains pour passer son stage dans de très bonnes conditions et avoir son diplôme. Alors je voudrais lancer un appel aux femmes qu’elles ne doivent pas se trouver des excuses », a exhorté l’experte Tchakondo à cette formation.

Pour les participants, ce sont des journées éprouvantes couronnées par le sourire et le sentiment du devoir accompli. Place désormais à la mise en application de toutes les compétences acquises au cours de la formation.

« C’est un grand honneur pour nous et c’est au bout de toutes ces compétences affichées que nous sommes fiers. La Fédération attend de nous d’être très actif sur le terrain parce que le Togo a besoin de champions. Franchement, nous étions tous surpris de voir des documents qui faisaient à peu près 10 kilos. On se demande si nous étions revenus à l’université. Chacun d’entre nous n’a rien lâché et on a tenu bon jusqu’à la fin », a étalé le major de cette promotion, Tchindo malaba, ancien athlète venant de la ligue des Savanes.

Occasion pour la Fédération Togolaise d’Athlétisme (FTA) de féliciter les experts qui se sont rendus disponibles pour animer cette formation d’entraîneurs pendant 12 jours.

« L’organisation de ce stage constitue en effet l’acte inaugural d’une coopération étroite dynamique et fructueuse entre World Athletics et la Fédération, visant notamment au développement de l’athlétisme aussi bien sur le plan national qu’international. Nous restons convaincus que notre fédération a, à sa disposition, des entraîneurs compétents à l’intérieur de nos ligues et au plan national des athlètes capables de nous représenter dans des compétitions. Il ne me reste qu’à souhaiter que les outils ainsi mis à la disposition fasse l’objet de restitution au sein de vos clubs respectifs, de façon à multiplier le nombre de bénéficiaires de cette formation reçue et surtout permettre à nos athlètes de bénéficier de nouvelles techniques pédagogiques d’entraînements », a souhaité Tchanile-Salifou Falilatou Dogo, présidente de la Fédération Togolaise d’Athlétisme (FTA).

Le benjamin de la promotion n’est autre que Koupana Roger.

 

Koffivi Kami AGBETOU

 

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page