FOOTBALL

Togo/D1 : Les gardiens de but et leurs entraîneurs bien aguerris  

En choisissant de réunir les entraîneurs des gardiens des clubs de l’élite, la Fédération Togolaise de Football (FTF) a opté pour une approche de complémentarité entre toutes les équipes du championnat national pour l’épanouissement du football au Togo. Après la première phase du stage de renforcement de capacités des gardiens de but et de leurs entraineurs, vendredi dernier à Kara, au nord du Togo, ceux des clubs de la zone sud sont entrés en scène en début de cette semaine.

(Gardiens de but à la récupération)

Une dizaine de gardiens et leurs coaches ont participé, du lundi 25 au vendredi 29 octobre 2021 au stade municipal de Lomé, à un stage de formations basé sur des exercices pratiques. Pour répondre à toutes les exigences que le poste de gardien de but nécessite, un entraînement sur mesure s’avère indispensable. Le gardien de but moderne doit être techniquement irréprochable avec ses mains et pieds. Pour améliorer ce poste, la Fédération Togolaise de Football (FTF) a initié des séries de formations. Les acteurs du football national sont unanimes sur le fait qu’il n’y a pas une grande équipe sans un bon gardien. Raison pour laquelle ces ateliers de formation ont permis aux gardiens de but et leurs entraîneurs d’acquérir de nouvelles connaissances.

(Jonas Gnagniko, Porte-parole des entraîneurs)

« Tous les exemples de médiocrité affluent dans nos clubs. L’enseignement dispensé au cours de cette formation ajouté à ce que nous avons déjà va nous permettre d’avoir un bagage pédagogique conséquent », a promis Jonas Gnagniko, porte-parole des participants.

Le stage pratique de gardiens de but dirigé par Alexandre Filipe Alexandre Urbano Moreira, entraîneur des gardiens de but de la sélection nationale a tourné autour de la préparation physique, la coordination chez les gardiens de but, la qualité technique, tactique et psychologique.

(Urbano Moreira, coach des gardiens des Eperviers du Togo)

« C’est un plaisir pour moi de travailler avec tous les coaches et les gardiens. Je suis disponible pour continuer car nous sommes une même famille qui va travailler pour améliorer les performances des gardiens au Togo »,

Occasion pour Paulo Jorge Rebelo Duarte de féliciter les participants des deux zones (nord et sud) ouverts d’esprits à échanger avec son staff technique.

(Paulo Duarte avec les entraîneurs des gardiens de but)

« J’ai vu un groupe d’entraîneurs des gardiens très disponible, très engagé et motivé. C’est notre expérience, tous nos trajets en Europe, en Afrique, au Portugal et en France que nous délivrons. Ce n’est pas pour montrer que nous sommes meilleurs ou moins forts que les autres. C’est notre point de vue de ce football que nous apprenons avec vous. C’est un partage d’informations pour développer la carrière des gardiens surtout en Afrique où il y a une faiblesse. Il faut le dire. Mais l’important c’est de combattre cette faiblesse et cela passe par le travail », a rappelé le sélectionneur des Eperviers du Togo.

(Les Gardiens de but des clubs de D1 de la zone sud)

La formation vient à point nommé en prélude à la nouvelle saison (2021-2022) du championnat national de football de première division prévue démarrer le 28 novembre prochain.

« On a insisté surtout sur la consultation du gardien, sa qualité technique, son travail avec le pied, sa stratégie et son déplacement. Le gardien doit se sentir comme un joueur de champ parce que le football moderne l’y oblige. J’ai aimé la disponibilité des entraîneurs à écouter et à poser des questions. Ce n’est que le début, on en fera encore d’autres », a rassuré le patron de l’équipe nationale du Togo.

(Pafio Dobou, Directeur des compétitions nationales et internationales)

Des propos qui réjouissent les hautes instances du football togolais par le truchement du comité exécutif de la FTF.

« Merci pour votre disponibilité et votre volonté à transmettre et de vouloir relever le niveau du football togolais en passant par des formations spécifiques. Nous osons croire que cela ne s’arrêtera pas à ça et que dans les jours à venir, nous assisterons à d’autres formations », a souhaité Pafio Dobou, Directeur des compétions nationales et internationales, représentant le Président de la FTF, le Colonel Guy Kossi Gbézondey Akpovi.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page