ACTUALITES

Eperviers du Togo : Jonas Kokou Komla « On compte beaucoup sur la presse »

C’est un nouveau vent qui souffle dans le nid des Eperviers du Togo. Nommé sélectionneur national adjoint par intérim, en attendant la prise de fonction de Paulo Rebelo Jorge Duarte en août prochain, Jonas Kokou Komla mise énormément sur la presse sportive togolaise dans cet exercice de renouveau de l’équipe.

 

En conférence de presse ce vendredi 21 mai 2021, Jonas Kokou Komla a dévoilé son plan de travail et sa vision pour le renouveau dans le nid des Eperviers du Togo. Au cours du stage de son équipe en Turquie (29 mai au 10 juin), l’actuel coach de l’ASCK (leader incontesté de la zone nord), prévoit des échanges avec ses hommes sur sa méthode de travail.

 

« Ce premier regroupement nous permettra d’échanger beaucoup avec les joueurs sur ce qu’on attend d’eux parce que c’est un renouveau. On doit partir sur de bonnes bases, en leur expliquant la philosophie de jeu et ce que l’Etat attend d’eux », dévoile Jonas Kokou Komla qui compte s’appuyer sur un levier très important pour réussir sa mission.

Tout ne peut se faire sans la presse sportive togolaise et c’est justement sur cet aspect que le sélectionneur national adjoint par intérim a mis un accent particulier pour briefer sa future collaboration avec le 4ème pouvoir.

« Tout doit se faire avec la presse parce qu’aujourd’hui, il faut qu’on ait cette communion qui manque à cette équipe, c’est très important. Le Togo a écrit de belles pages dans l’histoire du football africain et mondial et il faut qu’on revienne à ces bonnes habitudes mais cela ne peut pas se faire sans la presse qui doit servir de relais entre l’équipe nationale et le public sportif togolais », a souhaité le sélectionneur togolais.

Miser sur le maximum de communion pour espérer avoir ces bons résultats et faire le plein au cours de ce stage en Turquie fera un bien fou à l’équipe nationale togolaise, avant le début des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 contre les Lions de la Terenga du Sénégal, les Diables rouges du Congo Brazzaville et les Brave Warriors de la Namibie.

 

Koffivi Kami AGBETOU

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page