UFOA-B U17

TOURNOI UFOA B/CÔTE D’IVOIRE U17 : « Pour moi, c’est un non match », précise Bassiriki Diabaté, coach des Éléphanteaux

Les Éléphanteaux de la Côte d'Ivoire ont été atomisés 5 buts à 1, par les Black Starlets du Ghana, dans le cadre de leur première sortie dans le tournoi qualificatif UFOA B U17. À la sortie de cette désillusion, le sélectionneur de la Côte d'Ivoire U17, Bassiriki Diabaté face à la presse s’est exprimé.

Pour le technicien ivoirien, la pression et l’enjeu ont joué en défaveur de sa jeune formation qui n’a pas pu développer son jeu habituel.

« Il faut dire qu’aujourd’hui nos garçons ont été méconnaissables. Ils n’ont pas joué leur football habituel. Certainement l’enjeu et la pression ont tué notre jeu », a reconnu Bassiriki Diabaté. Il poursuit en affirmant qu’il a assisté à la plus mauvaise prestation de son équipe depuis plus d’un an.

« Au-delà du score, il faut dire que les garçons ont totalement déjoué. C’est-à-dire, ils n’ont pas joué sur nos valeurs sur nos principes. Ça fait un an et demi que j’ai cette équipe et c’est la première fois que je vois cette équipe jouer aussi mal. C’est comme ça. J’ai dit que certainement l’enjeu et la pression ont pesé lourd sur les épaules de sorte qu’ils sont sortis de leur principe habituel et de leur zone de confort », a-t-il expliqué.

Il continue en félicitant l’équipe ghanéenne qui a déroulé son meilleur jeu ce mercredi 15 mai 2024 à Accra University Stadium.

« Au passage, félicitations à l’équipe du Ghana. Peut-être aussi que c’est tout ce que le Ghana a mis en place qui nous a fait déjouer. Nous allons essayer de visionner le match et de faire des analyses vidéo sur le match pour vraiment comprendre ce qui n’a pas marché. Parce que pour moi c’est un non match aujourd’hui. La Côte d’Ivoire aujourd’hui n’a pas été sur le terrain. Nous avons vu une seule équipe. Avant de se projeter sur le Bénin, il faut comprendre les causes profondes de de la défaite de cet après-midi. Après cette analyse on va se projeter. Certes le prochain match est déjà arrivé dans 72 heures. Mais le plus important c’est de comprendre la cause de ce naufrage collectif », a lancé Bassiriki Diabaté, sélectionneur des Éléphanteaux de la Côte d’Ivoire, en conférence de presse d’après match.

Pour rappel, la Côte d’Ivoire joue sa qualification dans trois jours (18 mai) face au Bénin U17, pour le compte de son deuxième et dernier match dans la poule A.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page