ACTUALITES

ASKO : Le retour au premier plan en délicatesse d’Ouro Nimini Bassitou

Ouro Nimini Bassitou fut l’un des tous premiers cracks à tomber sous le charme du renouveau de l’ASKO de Kara. Après un bras de fer entre son ancien club, Sémassi de Sokodé et l’ASKO, deux clubs rivaux du championnat togolais, pour son transfert, le jeune international togolais a connu des débuts fastoches sous les couleurs des Kondonnas de la Kozah.

Retenu en doublure à l’international togolais Ouro Akoriko Sadate en défense et oublié par la suite au profit d’El bekaye Diakité international malien, le natif de Komah (canton de la préfecture de TCHAOUDJO) a gardé la tête sur les épaules et a fini par revenir au premier plan. Cette situation ne lui est pas nouvelle, puisqu’il l’avait en partie vécu. Après quelques mois de disette et une période difficile entre malaise et pourparlers contractuels, Bassitou a vu son transfert être acté de Semassi vers l’ASKO de Kara.

Retour sur le parcours de la persévérance

Jeté dans le grand bain en élite togolaise, par Unisport de Sokodé en provenance des Anges FC de Komah (Académie de quartier de l’international Ouro Akoriko Sadate), le longiligne défenseur central avait séduit l’ancien sélectionneur national des Eperviers du Togo, Claude Le Roy et fera par la suite partie du groupe de la sélection A’ lors des éliminatoires de la CAN 2017.

Doté d’une intelligence et d’une capacité d’anticipation assez remarquable, l’actuel camarade de Sama Abdoul Halimou avec qui il évolue dans l’axe de la défense du double champion du Togo, depuis les départs d’Ouro Akoriko Sadate et d’El Bekaye Diakite, nourrit l’ambition de se refaire une saison pleine et s’offrir une place de prestige au centre d’un projet sportif attrayant du club six fois champion du Togo.

« J’ai quitté Sokodé, ma zone de confort pour un challenge qui doit me réussir. J’ai connu un début difficile avec ASKO en traînant certes certains bobos, mais depuis, je me sens en confiance et je m’y mettrai davantage pour un futur glorieux », a-t-il confié à www.lesportif228.com.

En compagnie de Sama Abdoul et autres Bourou Samadou, Madjedje Djalilou, l’ancien guerrier de Tchaoudjo veut faire parler de ses acquis pour offrir aux Kondonas une arrière garde imperméable dans le futur.

 

Ari GBANDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page