Éperviers Seniors

Elim CM 2022 (J2) : Les Eperviers du Togo très attendus au rebond  

Jamais dangereux lors de leur première sortie pour le compte des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 face au Sénégal (défaite 2-0), les Eperviers du Togo se doivent de rebondir devant la Namibie pour ce qui concerne leur deuxième match. La bande à Paulo Jorge Rebelo Duarte le sait et a bien envie d’accomplir cette tâche ô combien important.

Cela devient plus que vital pour le sélectionneur des Eperviers du Togo de présenter un meilleur visage face à la Namibie contrairement à ce qui a été perceptible contre le Sénégal (défaite 2-0) lors de la première journée des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Les Eperviers se sont entrainés cet après-midi au stade de Kégué. Une première séance d’entrainement, depuis le retour de Thiès, s’est tenue hier au stade de Kégué sous la houlette de Paulo Jorge Rebelo Duarte. Elle a contenu du travail devant les buts et la préparation de situations standards contre les Braves Warriors de la Namibie qui ont fait un match nul (1-1) avec le Congo-Brazzaville, l’autre adversaire du Togo.

« Nous allons aborder ce match avec beaucoup d’agressivité et d’ambitions. On sait qu’on est à domicile et qu’on doit remporter la victoire à tout prix. Je pense que tout le monde est dans le bon esprit », a rassuré Gilles Sunu.

La Namibie est une équipe qui a de la qualité mais le Togo compte jouer avec son maximum de potentialités pour décrocher la victoire et oublier cette défaite face au Sénégal.

« Il faut surtout garder la bonne première mi-temps face au Sénégal avec une bonne organisation défensive, attitude et un bon engagement. La Namibie n’a pas de grande expression du football en Afrique mais ces genres d’équipes ont de la qualité. On doit se concentrer sur la nôtre et travailler ce match avec pour objectif de gagner », ambitionne le sélectionneur des Eperviers.

Beaucoup de joueurs pas en forme physiquement et n’évoluant pas dans des championnats reconnus plus forts constituent de véritables freins à l’évolution de la sélection nationale masculine du Togo, d’où la nécessité de reconstituer les tissus endommagés mais pas besoin de se faire passer en spectateurs au cours de cette campagne mondiale.

 

Koffivi Kami AGBETOU

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page