ACTUALITES

Togo – Foot Féminin : Yvette Klusseh « Si les hommes ont commencé, les femmes également peuvent le faire »

Il était de bon ton de lancer la nouvelle saison sportive du championnat d’élite du football féminin au Togo, longtemps dans la léthargie en raison de manque de compétitions. La Fédération Togolaise de Football (FTF) a lancé la semaine écoulée la saison 2020-2021 du championnat national de première division des Dames, un ouf de soulagement pour non seulement les clubs mais aussi le département du football féminin chapeauté par Yvette Klusseh.

Dans la droite ligne des droits de la femme, la commission du football féminin aidée par le département du football féminin a pu œuvrer en étroite collaboration avec le comité exécutif de la FTF pour le début effectif du championnat national de football des Dames. 4 zones pour 4 équipes ont été constituées pour dégager à la fin le club champion qui représentera le Togo sur l’échiquier international. Un championnat discrètement indispensable pour l’instance nationale.

« Nous avons souhaité débuter ce championnat un peu plus tôt. Il y a des contingences que nous connaissons un peu tous. Même pour débuter le championnat masculin, il a fallu tenir compte de certains paramètres. Nous connaissons la situation sanitaire que nous traversons. Mais nous nous sommes dits si les hommes ont commencé, les femmes également peuvent le faire. Les responsables de clubs se saignent pour pouvoir maintenir cet effectif-là. Ce n’est pas facile et c’est encore plus compliqué, surtout quand ce sont les femmes », a d’abord déclaré Yvette Klusseh, Cheffe du département du football féminin à la FTF, avant d’expliquer les raisons de la période pour le début du championnat féminin.

« Nous reconnaissons que dans la plupart des équipes féminines, les joueuses sont scolarisées. Le dernier examen qui s’organise le plus souvent, c’est le BAC sans toutefois oublier la date de la rentrée prochaine ; donc c’est dans cette fourchette que nous avons placé cette compétition. C’est vrai que ça donne l’impression qu’on n’aura pas trop de matchs à jouer mais il faut quand même commencer quelque part », a dévoilé l’ancienne secrétaire de la faîtière du football national.

Des réflexions sont en cours pour améliorer les prochaines éditions de ce championnat, vu les vicissitudes sur le terrain.

« Nous allons rencontrer les autorités nationales pour les intéresser à la chose. Politiquement, nous savons qu’on reconnait la place de la femme et nous allons travailler à ce que ça soit reconnu également dans le domaine sportif surtout dans le domaine du football », ambitionne la journaliste.

Quoi qu’il en soit, le lancement de ce championnat dans un format inédit reste une petite victoire sur l’absence de compétitions féminines, même si la question de subvention aux clubs reste sur la table de discussions.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page