ACTUALITES

OLYMPAFRICA : Les Directeurs et Experts de l’Afrique de l’Ouest en recyclage

Faire l’évaluation des programmes et activités des différents centres de la zone francophone, telle est la motivation de la réunion des directeurs et experts des centres OLYMPAFRICA d’Afrique de l’ouest. Ouverte ce mardi à Lomé, cette rencontre de haut niveau rassemble du 5 au 10 avril prochain 15 participants des 14 pays où est basée la fondation internationale.

Si le Sénégal est représenté à cette rencontre de formation et partage d’expériences sur la gestion des centres OLYMPAFRICA par deux directeurs, la Côte-d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, le Burundi, le Cap Vert, la Guinée Bissau, le Tchad, la Guinée Conakry, le Congo Brazzaville, le Bénin, le Burkina-Faso, le Niger, le Cameroun et le Togo y sont présents. C’est une occasion pour ses dirigeants d’avoir également des informations sur le Teqbol et le football. Régulièrement organisé chaque deux ans, cet atelier de formation concerne également la zone anglophone pour le développement des centres Olympafrica dans les 34 pays d’Afrique en faveur des jeunes et la communauté.

Partenaire très proche de la fondation, le Comité National Olympique du Togo (CNO-Togo) s’associe à cet événement grandeur nature qui va également ouvrir les vannes dans la construction d’un nouveau centre au Togo.

« La réunion du réseau Olympafrica qui s’ouvre ce jour demande le caractère fédérateur du sport et la capacité de résilience à toute épreuve qu’il fait développer à ces acteurs. Cette marque de confiance de la fondation à notre pays est pour nous une source de fierté pour l’institution que nous avons l’insigne honneur de représenter pour le grand bonheur du mouvement sportif togolais », a déclaré Deladem Akpaki, président du CNO-Togo.

Pour relever les défis de l’heure, les acteurs du sport doivent se réinventer, se doter de nouveaux outils pour s’adapter à la nouvelle donne.

« Le grand défi qui demeure posé aux acteurs du mouvement sportif au plan africain, c’est d’être à l’avant-garde de la pratique du sport dans le contexte de la Covid-19 afin de démystifier la pandémie », a recommandé le président de la Fédération Togolaise de Taekwondo.

La pratique du sport dans le respect du protocole sanitaire tient à cœur au gouvernement togolais et il faille que les experts fassent des efforts dans la lutte contre la maladie du nouveau coronavirus.

« Le renforcement des capacités initié par la fondation international Olymafrica au profit des responsables des centres Olympafrica des 14 pays francophone et lusophones, s’inscrit dans la dynamique d’actions enclenchée par les ministres en charge des sports du continent africain, en vue de promouvoir le sport d’élite. Cette formation va favoriser au sein des dits centres la culture, chez les pensionnaires, des valeurs de l’olympisme à savoir briser les barrières, bâtir la paix, promouvoir l’excellence et la bonne gouvernance », a déclaré le représentant de Docteur Lidi-Bessi Kama, ministre togolais des sports et des loisirs.

Un deuxième centre Olympafrica est en cours de construction à Asrama dans la Commune Haho 2 au Togo, depuis le 20 février 2021.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page