ACTUALITES

Jeune Chambre Internationale (JCI) : La section Lomé Azur en lutte contre l’Hépatite B

La Jeune Chambre Internationale Lomé Azur est allée vers les coiffeuses et tresseuses de la Commune Golfe 6, section 16 Baguida, pour une séance de sensibilisation sur l’Hépatite B. Cette action qui s’est déroulée au Centre du Syndicat ce samedi 13 février 2021, se situe dans le cadre du projet : « Mobilisation de la Jeunesse contre l’hépatite B ».

Le pouvoir d’être utile. C’est sous cette consigne que la Jeune Chambre Internationale Lomé Azur s’est transportée dans la Commune Golfe 6, pour apporter la bonne information et faire découvrir la virulence de l’Hépatite B aux femmes coiffeuses et tresseuses de la zone. Une manière pour la JCI de se rapprocher des certains corps de métiers et d’impacter la société, pendant l’année 2021. Avec l’aide des agents de santé, l’assistance a pris connaissance de la maladie, des moyens de contaminations et de sa prévention.

« Nous ne savions pas que l’Hépatite B était aussi virulente et qu’il est plus facile de se faire contaminer mais depuis cette séance de sensibilisation, nous avons compris que nos outils de travail peuvent être source de contamination et qu’il faut bien les entretenir. Nous allons maintenant sensibiliser nos semblables, en ce sens », se réjouit Madame Ahadji Afi, Présidente du Syndicat National des Couturières et Tailleurs du Togo (SYNTACTO) de la section 16 Baguida.

Etant le principal réseau mondial de jeunes citoyens actifs, la JCI offre des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la capacité de créer des changements positifs, pour établir la paix dans le monde de manière permanente et définitive.

« La cible choisie, ce sont les coiffeuses, tresseuses et tresseurs dans nos investigations, afin d’avoir une structure dans la zone. Nous sommes tombés d’accord avec la présidente du SYNTACTO, vu que nous sommes dans une dynamique d’aller vers la population, afin qu’elle puisse comprendre le bien fondé de notre démarche. L’hépatite B est un tueur silencieux et selon les experts, c’est 100 fois plus dangereux que le Sida. Alors nous sommes dans la prévention avec ces corps de métiers qui rentrent dans la première phase de notre projet, celle de la sensibilisation. La seconde va concerner le dépistage et la prise en charge d’éventuels cas, ce que nous ne souhaitons pas, avec l’accompagnement des structures qui adhèrent à notre projet », a expliqué Djibril Ouro-Sama, Président local de la Jeune Chambre Internationale Lomé Azur.

La Jeune Chambre Internationale (JCI) est une fédération mondiale de 200 000 jeunes professionnels et entrepreneurs, âgés de 18 à 40 ans, répartis en près de 5 000 communautés dans plus de 100 pays à travers le monde. Elle est présente notamment au sein de l’ONU, de l’UNESCO, de l’UNICEF, de la Chambre de commerce internationale et de CARE International.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page