ACTUALITES

CHAN CAMEROUN 2020 : Abalo Dosseh « Mon équipe a manqué de beaucoup de maturité »

Les Eperviers du Togo se sont vus leurs rêves d’une probable qualification pour les quarts de finale du CHAN 2020, arrêtés par les Amavubi (les Guêpes) du Rwanda. En analysant le match perdu 2 buts contre 3, le sélectionneur des Eperviers locaux estiment que son équipe a manqué de maturité.

Tout en reconnaissant la bravoure de ses hommes, lors de la troisième et dernière journée des phases de groupes du CHAN, Jean-Paul Abalo Dosseh reconnait le manque de maturité de son équipe. Les Eperviers locaux ont, par deux fois, mené au score avant de se faire rattraper puis dépasser par les Amavubi du Rwanda (3-2). En conférence d’après-match, le sélectionneur du Togo a relevé le manque de maturité de son groupe dans ce match qui a offert au public de Limbé 5 buts au total.

« Au niveau offensif, c’est vrai qu’on a péché un peu. Bien avant le match, je leur avais dit de tenter leurs chances dès qu’il y a un peu d’ouverture, puisque le terrain est élargi et le ballon fuse. On menait au score 1-0, c’est vrai que sur l’égalisation, tout le monde l’a vu, c’est de la main que les Rwandais égalisent. A une minute de la fin de la première période, cela change tout. Si on rentrait aux vestiaires avec un avantage d’un but, ce serait un autre match. Dommage ! », a déclaré le technicien togolais avant de rebondir sur l’autre fait marquant de la soirée de mardi dernier, le deuxième but égalisateur du Rwanda.

« Toutes les situations de buts des Rwandais a été vraiment travaillé. Je leur avais dit plusieurs fois que c’est seulement le numéro 13 (Fitina Omborenga) qui va centrer donc qu’ils soient présents dans les duels. Je pense que mon équipe a manqué de beaucoup de maturité mais je leur tire chapeau parce qu’ils n’ont pas démérité, j’espère qu’on sera présent pour la prochaine édition », ajoute l’ancien capitaine des Eperviers du Togo.

Une déception pour les joueurs, cette élimination, tout comme pour le public sportif togolais qui nourrissait l’envie de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition à laquelle le Togo participe pour la première fois de son histoire.

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page