ACTUALITES

ELECTIONS CNO-TOGO : De la nécessité pour Akpaki Deladem de diriger autrement le mouvement olympique

C’est enfin le dénouement au Comité National Olympique du Togo (CNO-TOGO). Un nouveau bureau a été installé samedi dernier à Lomé avec l’élection de l’ancien secrétaire général sous Kelani Azaad Bayor. Deladem Akpaki a le devoir de rediriger le mouvement olympique.

 

Procéder autrement dans la gouvernance du CNO-TOGO. Il faille rappeler cette règle d’or au nouveau président, après tous les rebondissements avec cette élection. Ces agitations dans la maison olympique avaient entre-temps, poussé Madame le ministre des sports, Dr Lidi-Bessi Kama à arrêter l’hémorragie. Maintenant que la tempête est passée avec la victoire de Deladem Akpaki, après cette élection serrée (24 voix contre 21 face à Wona Germain) le samedi 19 décembre 2020, ne serait-il pas le moment de procéder autrement pour les sports au Togo ?

 

C’est le 7ème président pour les 4 prochaines années au CNO-TOGO. Deladem Akpaki est appelé à respecter le mouvement olympique surtout la règle 27 de la Charte olympique qui stipule que « les CNO ont la responsabilité d’envoyer des participants aux Jeux et  de  soutenir  les  futures  villes  hôtes  potentielles  de  leur  pays.  De  plus,  ils  doivent  sans  cesse promouvoir le Mouvement olympique, ses travaux et ses principes fondamentaux dans leurs activités ».

Ce judoka et président de la Fédération Togolaise de Judo et Secrétaire général sortant du CNO-Togo, est à la croisée des chemins. Les disciplines sportives sont en manque criard de politiques sportives, d’infrastructures et de réelles ambitions pour l’éclosion des sports au Togo. Depuis, sans toutefois incriminer qui que ce soit, ce n’est qu’un feu de paille. Et si l’émulation commençait par Deladem ? Ce serait une bouffée d’air pour tous les pratiquants. Akpaki Deladem a promis relever le défi avec l’aide des fédérations. Point n’est donc besoin de lui rappeler les trois D de son programme qu’il doit à tout prix respecter parce qu’il n’aura pas d’excuses.

Dynamisme dans le fonctionnement administratif et opérationnel de l’institution

Dynamisme dans l’assistance du CNO aux fédérations nationales sportives

Dynamisme dans les relations de partenariat entre le CNO-Togo, le ministère des Sports et des Loisirs et les instances sportives continentales et internationales

 

 

Deladem Akpaki a l’obligation de jeter un coup d’œil, à chaque pas franchi, dans son rétroviseur, pour voir s’il pose bien les fondations d’un CNO durable et profitable à tous les sportifs, parce que oui, tout sera scruté à la loupe, pendant les 4 prochaines années.

 

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page