ACTUALITESAutres sports

ATHLÉTISME/JUSTICE : Le recours de Caster Semenya rejeté par le tribunal fédéral suisse

Le recours qu’avaient présenté l’athlète internationale Caster Semenya et la fédération sud-africaine d’athlétisme a été rejeté ce mardi 08 septembre par le tribunal fédéral suisse. Il a reconnu la validité et la transparence de la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), une décision pourtant contestée par Caster Semenya.

En effet, la championne olympique de 800 mètres avait présenté un recours au TAS par rapport au nouveau règlement imposé par l’IAAF aux athlètes hypérandrogènes. Ce recours n’a pas malheureusement été acceptée par le TAS, ce qui a poussé l’athlète sud-africaine et sa fédération de faire un autre recours au tribunal fédéral suisse qui a son tour n’a pas validé ce recours estimant que le TAS a examiné le cas de manière complète et en consultant de nombreux experts qui se sont prononcés de manière unanime.

« En se basant sur ces éléments, la décision du TAS ne peut être contestée. L’équité dans le sport est un point majeur et forme des principes fondamentaux de la compétition sportive. La décision du TAS ne vise pas à mettre en question le sexe féminin des athlètes impliqués »  pouvait-on lire dans le communiqué du tribunal fédéral helvète.

« Je suis très déçue par cette décision mais je refuse de laisser WorldAthletics, la fédération internationale me droguer ou m’empêcher d’être qui je suis. Je continuerai le combat pour les droits des athlètes femmes, sur la piste et en dehors de la piste jusqu’à ce que nous soyons libres de courir comme nous sommes nées. Je sais ce qui est juste et je ferai tout ce que je peux pour protéger les droits de l’homme et les jeunes femmes partout dans le monde ». La championne de 800m, très mécontente de cette décision a ainsi exprimé sa déception.

Le règlement qui a été imposé par l’IAAF stipule que les femmes athlètes affectées d’une variante de gêne 46 XY DSD diminueront leur taux de testostérone comparable à celui des hommes. Ceci n’a pas été du goût de Caster Semenya qui ne compte pas abandonner le combat puisqu’il lui est interdit de compétir sur les compétitions d’entre 400m et mile.

 

Vincent Noussoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page