FOOTBALL

FOOT-TOGO/ ARBITRAGE: Les arbitres à l’épreuve des tests physiques pour le cours MA

Chaque année, la FIFA organise en collaboration avec la FTF, un stage de remise à niveau pour tous les arbitres d’élite de chaque association member. Étant en période de crise sanitaire dû à la maladie à coronavirus, le stage cette année est organisé en ligne.

Un test physique qui n’est pas le même est demandé à tous les arbitres des championnats nationaux (D1 et D2). Une formation a été ouverte, ce mercredi 08 juillet 2020 à l’endroit des arbitres togolais au siège de la fédération togolaise de football (FTF).

« Actuellement nous sommes en train de faire des tests physiques aux arbitres qui vont suivre bientôt du 13 au 19 juillet 2020 le cours MA (Member Association), un cours qui est précédé des tests physiques. Sans cette pandémie de coronavirus, les arbitres retenus pour ce cours MA devraient d’abord faire ce test physique et c’est ceux qui réussissent  qui continuent les cours théoriques au MA. Maintenant à l’aube de ce cours, il est organisé des tests physiques mais qui sont différents des tests qui se faisaient. L’objectif, c’est de voir la forme physique actuelle des arbitres et arbitres assistants qui vont suivre ce cours », a déclaré Ignace Onodje, Instructeur CAF, chargé du test physique.

Ce test est composé d’exercice très simple puisqu’il y a eu longtemps, les entrainements intenses ont été faits.

« C’était des entrainements, de forme, d’exercice intense. Nous faisons par exemple la prise de poids ou base corporelle. Un autre test c’est la prise de la fréquence cardiaque au repos. D’autres, c’est la flexibilité du corps de l’arbitre et on prend cet exercice debout et assis. On voit aussi si l’arbitre est encore en forme en cette période de coronavirus, avant le cours MA. Après ce test physique, ils seront seront suivis pendant pratiquement une semaine. Aujourd’hui dans le football, les joueurs sont de plus en plus jeunes donc il faut que les arbitres soient aussi jeunes pour avoir particulièrement la même forme physique. Un autre critère aussi c’est le talent » a confié ONODJE Ignace.

Au cours de la saison 2019-2020, les arbitres ont fait d’énormes progrès, en termes de rendements, ce qui est d’ailleurs bien apprécié par les acteurs du football togolais.

« Cette fois-ci, étant en période de crise sanitaire, nous ne pouvons pas faire l’exercice de High, ce qui fait qu’on est obligé de faire certains exercices qui permettent de voir si les arbitres continuent par s’entrainer à un niveau optimale ou acceptable pour la reprise de grandes compétitions », a laissé entendre le porte-parole des arbitres, ATTIOGBÉ Kouassi.

Les tests se poursuivront la semaine prochaine avec l’aspect technique.

 

Jean-Paul LANLENOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page