FOOTBALL

TOGO/LITIGE: Une campagne de dénigrement d’une personne frustrée et désespérée, selon KLIDJE Thibault

 

 

Le jeune international KLIDJE Thibault est arrivé en Février dernier en France où il a signé un contrat professionnel avec Bordeaux. Au centre d’une polémique avec son agent, il estime qu’il est victime d’une campagne de dénigrement de la part de ce dernier.

L’affaire opposant le jeune attaquant KLIDJE Thibault à son agent Avorgah Kokou de l’agence MIG  (Mak International Group) a fait grand bruit à Lomé. Une rupture de contrat qui s’est mal déroulée entre les deux entités laissant droit à des réactions choquantes de l’agent sur les réseaux sociaux répondant aux publications des journalistes sportifs Togolais. Le joueur à son tour, a tenu à faire quelques clarifications en attendant le verdict de la justice qu’il estime sera en faveur de la sincérité.

KLIDJE découvrait le monde professionnel l’obligeant à mettre la barre très haute avec la réserve des Girondins de Bordeaux avant qu’une blessure et l’arrêt des championnats ne viennent le stopper dans sa progression. Sur l’affaire l’opposant à son agent, l’ancien attaquant d’Espoir FC de Zio (D2 au Togo) s’indigne sur les publications des médias français.

<< Tout d’abord, je tiens à exprimer mon désarroi et mon étonnement. Je ne comprends pas que des médias français puissent relayer librement les propos de Monsieur Avorgah sans se renseigner sur l’homme qu’il est. Même les médias Togolais de référence n’ont pas fait cette erreur. Je me trouve victime d’une campagne de dénigrement de la part d’une personne frustrée et désespérée, qui a perdu le contrôle dictatorial qu’il avait sur moi étant mineur. Je suis parti au Congo en août pour échapper à l’agressivité de cet agent qui me menaçait régulièrement. Il m’a dit que mon test à Bordeaux avait échoué et cette information s’est retrouvée dans les médias douteux quelques heures plus tard et que je devais signer 5 ans au TP Mazembe en me harcelant violemment me menant à l’épuisement dans son bureau, en menaçant les membres de ma famille en utilisant des esprits vaudou du village etc. Alors je me suis réfugié où je pouvais et le plus rapidement possible >>, a déclaré le jeune prometteur attaquant dans un entretien exclusif qu’il a accordé à Togofoot.info.

L’affaire est sur la table de la Fédération Togolaise de Football (FTF) qui doit trancher dans ce ténébreux dossier qui semble trop durer. KLIDJE Thibault est décidé à rompre son contrat avec la structure MIG (Mak International Group).

<< Une procédure est en cours au niveau de la FTF depuis quelques mois pour procéder à la rupture de mon contrat de médiation. Je suis étonné qu’autant d’informations fuitent mais que personne ne s’intéresse à la nature de notre projet. Il s’agit d’un problème profond cet agent m’a fait signer 5 ans, avec des commissions excédant les taux autorisés et une exclusivité totale sur ma vie et en dehors du terrain… >>, a laissé entendre l’attaquant Togolais.

En attendant la décision de la FTF, KLIDJE Thibault espère que la vérité triomphera dans cette affaire.

<< … Je suis un joueur des Girondins et j’ai envie de faire connaissance avec les supporters et faire vibrer les tribunes par mes performances. Je sais que chacun fera preuve de discernement et que la justice triomphera en faveur de la vérité >>, a souhaité l’Épervier.

KLIDJE Thibault (19ans) a encore des marges de progressions devant lui. Vivement que la FTF tranche afin de permettre aux deux parties de repartir avec le sourire aux lèvres parce que la suite de la carrière du joueur en dépend.

 

 

Koffivi Kami AGBETOU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page